Collaboration de CoronaMelder avec les autres pays

CoronaMelder collaborera dès fin novembre 2020 avec les applications Coronavirus d’une série d’autres pays de l’Union européenne. Le nombre de pays qui adhèrera ne fera qu’augmenter les mois suivants.

Cette collaboration aide à lutter contre la diffusion du Coronavirus. Ceci vaut pour les utilisateurs de CoronaMelder qui vont à l’étranger mais aussi pour ceux des autres pays qui viennent aux Pays-Bas. Cela peut par exemple s’avérer important pour les personnes qui habitent dans les régions frontalières avec l’Allemagne ou la Belgique et quand nous nous rendrons à nouveau à l’étranger pour les vacances. En tant qu’utilisateur, vous ne devez rien faire ; il est inutile de télécharger une nouvelle version de CoronaMelder et vous ne devez pas non plus utiliser l’application Covid-19 de ces autres pays.

Supposez par exemple que vous avez été proche d’un utilisateur de l’application allemande Corona-Warn. Cette personne est testée en Allemagne et s’avère par la suite avoir le Coronavirus. Si cette personne partage ses codes avec le GGD allemand, CoronaMelder vous enverra une notification. Il en va de même en sens inverse. Comme les applications Coronavirus fonctionnent les unes avec les autres, il vous suffit donc de télécharger une seule application ; pour les habitants des Pays-Bas, c’est CoronaMelder.

Collaboration européenne

Pour la collaboration entre les applications Coronavirus des différents pays, l’Union européenne a mis en place une infrastructure numérique, le Service de Passerelle Fédérale Européenne (« European Federation Gateway Service » (EFGS)). Cette infrastructure se compose d’un serveur collectif (hébergé au centre de données de la Commission Européenne à Luxembourg) qui permet aux autorités nationales ou instances officielles désignées des états membres d’échanger des données entre les différentes applications Coronavirus.

Les avantages de cette collaboration internationale sont les suivants :

D’autres pays pourront la rejoindre dans le futur s’ils répondent aux mêmes conditions. Dès que la crise du Coronavirus sera sous contrôle, l’infrastructure sera désactivée.

Confidentialité

Toutes les applications des pays européens qui participent à la collaboration satisfont aux mêmes principes en matière de confidentialité :

Les données envoyées au serveur collectif sont conservées, tout comme pour CoronaMelder, pendant un maximum de 14 jours. Aucune autre donnée que les codes des applications n’est envoyée au ou enregistrée sur le serveur.

Les pays européens peuvent se connecter au serveur collectif s’ils ont une application décentralisée. L’application extrait les codes des utilisateurs qui s’avèrent être contaminés et les compare avec les codes sur votre téléphone.

Pour la comparaison : dans le cas d’une application centralisée, ces codes sont réunis à un endroit central où ils sont comparés. Vous trouverez la liste des pays avec les applications centralisées et décentralisées ici.

Veuillez consulter les Questions fréquentes pour plus d’informations.